Comment traiter une inflammation locale?

Comment traiter une inflammation locale?

Il existe une multitude d’inflammations avec pour cause, des origines très diverses.
Dans cet article, nous allons nous occuper de traiter une inflammation locale survenue à la suite d’un traumatisme, par exemple.

Pour commencer, voyons ce qu’est une inflammation.

C’est une réaction du système immunitaire à une agression externe (trauma, infection, allergie,..) ou interne comme par exemple, une allergie alimentaire ou certaines maladies. Ce processus concerne tous les tissus faisant intervenir l’immunité.
Les conseils donnés dans ce document concernent uniquement les inflammations découlant d’un traumatisme musculaire ou tendineux, motifs réguliers de consultation en médecine alternative.

ATTENTION en cas de traumatisme il est primordial de toujours consulter un médecin avant tout auto-médication pour éliminer toute pathologie nécessitant un traitement médicale, par exemple, une fracture.

Différentes solutions s’offrent à vous pour diminuer une inflammation :

  1. Le repos. L’allié numéro 1 pour réduire une inflammation qui est finalement un processus naturel et normal. Observez le comportement de tout animal souffrant d’inflammation. Il reste tranquille et attend la diminution du processus inflammatoire. C’est si simple et pourtant si compliqué à appliquer pour l’être humain dans notre société où nous avons diverses obligations quotidiennes à honorer.
  2. La glace. Un moyen naturel mais très efficace pour traiter une inflammation localisée. Appliquer un pochon de glace (glace dans un linge pour éviter tout risque de brûlure de froid) 3x par jours au minium pendant 20min.
  3. les huiles essentielles. L’HE d’eucalyptus citronné est un des plus puissant anti-inflammatoire et antalgique naturel. Additionné à la l’HE de Gaulthérie odorante (antidouleur et anti-inflammatoire), vous obtenez une huile très efficace.

Mélanger dans 100ml d’huile végétale : 25 gouttes d’HE Eucalyptus citronné + 25 goutte d’HE de Gaulthérie. Garder la bouteille à l’abris de la lumière et appliquer une petite quantité du mélange plusieurs fois par jour sur la zone douloureuse.

  1. Les comprimés anti-inflammatoires: si la douleur est aiguë et vous handicape fortement. Dans ce cas, il est indispensable de consulter votre médecin qui, lui seul, sera à même de décider si il est nécessaire ou pas de vous prescrire des médicaments.
  2. Les thérapies: un mécanisme inflammatoire peut résulter de la perte, même partielle, de la mobilité d’une articulation. C’est pourquoi il est recommandé de consulter un professionnel tel que physiothérapeute ou ostéopathe.

N’hésitez pas à mettre en commentaire les méthodes qui ont fonctionné pour vous !

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code