Qu’est-ce que la thérapie Crâniosacrale?

Qu’est-ce que la thérapie Crâniosacrale?

La thérapie crânio-sacrale, appelée également thérapie crânio-sacrée est née de l’ostéopathie. Selon les principes de l’ostéopathie crânienne, les os du crâne ont la possibilité d’effectuer des mouvements rythmiques.

C’est en 1874 que l’ostéopathie a été fondée par Andrew Taylor Still. Ce dernier, en 1874, perd sa femme et 3 de ses enfants à la suite d’une épidémie de méningite. Malgré qu’il soit médecin, il se sent impuissant face à la maladie et arrête la médecine pour développer l’ostéopathie. La première école d’ostéopathie voit le jour en 1892.

Un étudiant, qui, à la base, était journaliste, Wiliam Garner Sutherland s’intéresse aux sutures des os du crâne, spécialement aux biseaux des surfaces articulaires qui font penser aux ouïes des poissons, ce qui indique une certaine mobilité des os du crâne. Pendant des années, il effectue diverses recherches et expériences sur son propre crâne et découvre un mouvement rythmique des os du crâne sous l’effet des pulsations du cerveau et développe alors le concept du mécanisme respiratoire primaire. L’ostéopathie crânienne est née.

Le terme de thérapie crânio-sacrée apparaît en 1970 grâce à John Upledger, ostéopathe et chercheur.
Ce terme « crânio-sacré » définit une unité entre le crâne et le sacrum avec les membranes de tension réciproque dans lequel le liquide céphalo-rachidien pulse de manière rythmique. Ce rythme se transmet dans tout le corps. Tout blocage à long terme dans ce système engendre des symptômes qui peuvent être diminués voir éliminés (pour autant que la structure, le tissu ne soit pas malade) à la suite d’un traitement de thérapie crânio-sacrale.

Comment s’effectue un traitement de thérapie crânio-sacral ?

Le traitement s’effectue à l’aide de techniques douces et respectueuses envers le patient.
L’idée est de lever tous blocages qui entravent le bon fonctionnement de la physiologie humaine afin que le corps puisse mettre en place sa propre auto guérison. Il est possible de traiter autant une personne âgée qu’un nouveau-né.

Une séance se déroule généralement de cette manière :

  • Le thérapeute effectue une anamnèse (questions diverses sur le passé médical du patient, sa vie en général soit son métier, les sports qu’il pratique, etc…)
  • Le patient est généralement couché sur une table de massage mais il arrive qu’il soit assis ou en mouvement.
  • Le temps de la séance est variable selon l’individu traité.
  • La quantité et fréquence des séances varient selon les maux et besoins du patient.
  • Le traitement des bébés et des enfants sont effectués par des thérapeutes ayant suivi une spécialisation pédiatrique en thérapie crâniosacrale.

INDICATIONS

  • Lors de traumatismes divers (accident de voiture, de sport, etc…)
  • Après une maladie
  • Douleurs chroniques
  • Troubles de la digestion
  • Migraines, maux de tête
  • Problèmes ORL
  • Asthme
  • Allergies
  • Problèmes orthopédiques
  • Maux de la colonne vertébrale et/ou de la musculature
  • Cicatrices douloureuses
  • Lors de dépression, d’épuisement, de problèmes de sommeil, burnout, etc…
  • Pour la régulation des divers systèmes (locomoteur, organes, lymphatique, hormonal, nerveux,..)
  • Problèmes mécaniques de la mâchoire
  • Troubles de la concentration, d’apprentissage, hyperactivité,…
  • Accompagnement et suivi de grossesse
  • Etc..

L’éventail d’indications de traitements est large et dépend de divers facteurs. N’hésitez pas à demander conseil à votre thérapeute si cette thérapie peut vous venir en aide.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *